12/12 : Rencontre avec Martine Segalen

Nous aurons le grand plaisir de recevoir jeudi 12 décembre Martine Segalen, sociologue et ethnologue spécialiste de la famille. Rencontre en dialogue avec Nicolas Adell, maitre de conférence en anthropologie (LISST) et Directeur de la revue Ethnologie française.

 

Martine Segalen est professeur émérite à l’université de Paris Ouest-Nanterre La Défense et membre du LASCO (Laboratoire d’analyses socio-anthropologiques du contemporain). Elle a publié, entre autres, Rites et Rituels contemporains (3e édition, 2017), À qui appartiennent les enfants ? (2010), Sociologie de la famille (7e édition, 2010), Eloge du mariage (2003) et Le Nouvel Esprit de famille avec Claudine Attias-Donfut et Nicole Lapierre (2002).

Nicolas Adell a publié avec Jean Copans Introduction à l’ethnologie et à l’anthropologie (2019) et Anthropologie des savoirs (2011), tous deux chez Armand Collin.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

Rites et rituels contemporains
Martine Segalen
Ed. Armand Collin
176 pages
16,90e

Par contraste avec les sociétés traditionnelles, on a souvent dénié aux sociétés modernes la capacité de ritualiser. Cet ouvrage souligne au contraire la vigueur des rituels contemporains et les décrypte à la lumière des multiples théories de l’anthropologie développées depuis la fin du XIXe siècle. S’ils ont été longtemps pensés comme munis d’une structure relativement fixe alors que les ethnologues s’intéressaient à leur sens et leur fonction, on leur reconnaît aujourd’hui une flexibilité , ils sont le résultat de bricolages et d’inventions, qui se manifestent par exemple dans les rites de mariage : c’est la dynamique des rituels qui retient l’attention. Ils ont été associés aux aspects sacrés des religions, mais on admet désormais l’existence d’un sacré laïque, qu’il relève du jeu, de la fête, du sport, du politique comme des mémoriaux éphémères dressés à l’occasion des attentats.

 

 

Sociologie de la famille
Martine Segalen, Agnès Martial
Ed. Armand Collin
349 pages
35,00e

Peu d’institutions sont à la fois aussi explorées et mal connues que la famille. Celle-ci fait l’objet d’un discours politique et médiatique qui se renouvelle sans cesse, sans jamais s’épuiser ; chacun de nous est tenté par ailleurs de juger de la famille à partir de la connaissance intime, mais nécessairement partielle, voire partiale qu’il en a. Tout en conservant les développements historiques en raison de leur intérêt théorique et méthodologique, cette neuvième édition continue de discuter les liens entre institution familiale, questions migratoires ou relatives au travail et à l’emploi, politiques publiques. A côté de ces thèmes classiques, elle intègre des débats neufs relatifs à la montée de l’individualisme, à l’émergence de la question du genre ou du rôle d’Internet.

 

INFOS PRATIQUES
Entrée libre et gratuite
Librairie Études Mirail
Jeudi 12 décembre / 18h – 20h