Tous les articles par admin

Newsletter / Juin 2012

Le saviez vous ? La librairie Etudes Mirail n’est plus gérée depuis novembre 2008 par les librairies toulousaines Privat et Ombres-Blanches : trop de difficultés économiques.
La librairie aurait pu disparaître. J’ai décidé de la reprendre avec le soutien et la confiance des trois salariées et le vote à la majorité du Conseil de l’administration de l’Université du Mirail en septembre 2008.
C’est depuis une librairie indépendante, sous forme de SARL avec une gérance majoritaire, liée à l’Université par une convention renouvelable tous les cinq ans, soumise au vote du Conseil d’Administration et qui reverse un loyer à l’Université.
J’ai repris la librairie car il y avait la promesse d’une ouverture dans La Fabrique. J’étais seule mais j’avais un projet.
Il y a eu d’abord un premier semestre 2009 difficile, puis un émerveillement à découvrir une communauté de lecteurs motivés pour sauver une librairie en acceptant le pari des « Bons d’achats ».
En septembre 2009, la création d’une nouvelle librairie dans le bâtiment consacré à la Culture n’était plus seulement mon projet : vous l’avez partagé et accompagné.
Depuis, nous avons organisé soixante rencontres d’auteurs, présenté dans nos rayons des milliers de références afin de satisfaire la demande des étudiants mais aussi répondre à la diversité des attentes des lecteurs de « l’université-ville » du Mirail.
Depuis, des habitants du « quartiers » sont devenus des clients assidus.
Depuis, la librairie a obtenu en septembre 2011, le label « Librairie de Référence » par le ministère de la Culture et de la Communication et ceci pour quatre ans.
Demain, pour la librairie Etudes Mirail, sera le demain des petites librairies indépendantes en France, avec des difficultés mais aussi des chemins à découvrir, des tournants technologiques à oser afin que perdure le lien des lecteurs à un libraire et à une librairie.
Je vous invite à prendre connaissance du communiqué du Syndicat de la Librairie Française du 27 juin 2012, « L’Emploi, c’est en librairie ».
Bien à vous.

Sylvie Tiné
Directrice Librairie Etudes Mirail

 

Rencontre du 4/04 : Arnaud Hurel et François Bon

Mercredi 4 avril 2012
12h45 à 14h

 

Actualité de l’histoire de l’archéologie
Arnaud Hurel – François Bon
Sandra Péré-Noguès

Dans le cadre des rencontres de la librairie Etudes Mirail, nous acceuillons Arnaud Hurel pour son livre : L’Abbé Breuil, CNRS éditions et François Bon pour son livre : Préhistoire. La fabrique de l’homme, éditions Seuil.

La rencontre sera animée par Sandra Péré-Noguès, Maître de conférences en histoire ancienne, membre de l’UMR 5608-TRACES à l’université Toulouse 2 Le Mirail.

Arnaud Hurel est chercheur au département de préhistoire du Muséum national d’histoire naturelle. Il est l’auteur de la France préhistorienne de 1789 à 1941 ( CNRS 2007).

Homme d’Église et homme d’action, voyageur au long cours, explorateur infatigable et savant mondialement reconnu, l’abbé Breuil (1877-1961) a révolutionné notre connaissance de la préhistoire. Il a mené une vie d’aventure et de passion, ponctuée de grandes découvertes et dédiée à une quête fascinante : la compréhension des origines de l’homme. Dans cette biographie nourrie aux meilleures sources, Arnaud Hurel retrace la destinée exceptionnelle de l’abbé préhistorien, du séminaire de Saint-Sulpice à la grotte de Lascaux, de l’Institut de paléontologie humaine au Collège de France en passant par l’Espagne, l’Italie, la Chine, l’Abyssinie, l’Afrique du Sud.

François Bon est Maître de conférences en archéologie préhistorique, membre de l’UMR 5608 TRACES à l’université Toulouse 2 Le-Mirail.

Que savons-nous de ce temps, où des peuples de chasseurs nomades occupaient le monde sans partage ? En analysant l’avénement de l’art, la construction sociale de ces peuples ou encore leur relation à la nature qui les entoure, à la mort aussi, cet ouvrage tente de montrer que ce monde préhistorique, à la fois proche et lointain, participe pleinement aux réflexions que l’on peut mener sur la définition d’une société humaine.

Entrée libre
Librairie Etudes Mirail – La Fabrique – Université Toulouse 2 Le-Mirail

Rencontre du 29/03 : Adeline Grand-Clément, « La fabrique des couleurs »

Jeudi 29/03/2012
12h45 à 14h
Adeline Grand-Clément
La fabrique des couleurs
Histoire du paysage sensible des Grecs anciens
(VIIIe – début du Ve s. av. n. è.)
Editions De Boccard
Paru le 20 décembre 2011
La rencontre sera animée par Jean-Pierre Albert.

Pourquoi, chez Homère, l’arc-en-ciel et la mer sont-ils pourpres ? Les grecs de l’époque archaïque se montraient-ils insensibles au bleu du ciel et au vert de la végétation ? Dans ce livre l’auteur invite à explorer les voies de cette différence, en tentant de reconstituer tout un plan du paysage sensible des grecs à savoir le lieu où interfèrent leurs façons de penser, de sentir et d’agir.

Rencontre du 28/03 : Abdelmadjid Kaouah, « Quand la nuit se brise »

Mercredi 28 mars
18h à 19h
ABDELMADJID KAOUAH
présente
Quand la nuit se brise
Une anthologie de Poésie algérienne
éd.Points Seuil

 

Lecture de Leila Boutaleb & Abdelmadjid Kaouah
Musique : Mohamed Amine Naimi au luth, Amine Tlioui au violon et au chant

Abdelmadjid Kaouah est né le 25 décembre 1950 à Ain-Taya près d’Alger. Journaliste de profession, il publie depuis les années 70. Les éditions du Stencyl (Alger) et en France : Europe, La Sape, Phréatique, l’Orycte, Sud, Encres Vives, Poésie Première, Verso, Cranavalesque l’ont accueilli…
La violence qui a frappé son pays dans les années 90 l’a poussé à l’exil en région toulousaine où il vit aujourd’hui. Son recueil Par quelle main retenir le vent (1986), évoque ce qu’aurait pu être l’Algérie si les poètes avaient eu la parole.
Il est actuellement animateur-rédacteur à radio Canal Sud Toulouse où il anime notamment une émission littéraire hebdomadaire, Oxymore. Chroniqueur littéraire (Notre librairie, revue des littératures du Sud, Cultures du Sud, Paris). Il a produit durant plusieurs années des émissions radio de culture et de société (grands entretiens avec Amin Maalouf, Jean Pélegri, Boualem Sensal, Serge Pey…) et dans la presse écrite (Yasmina Khadra, Nourredine Saadi, Maissa Bey…)
Tantôt délicate, tantôt violente, la poésie algérienne de langue française a accompagné les douleurs et annoncé les orages historiques. Poésie de résistance et de transition, elle a maintenu sa vigueur au lendemain de l’Indépendance. Dans le sillage de Jean Amrouche, Kateb Yacine, Malek Haddad, Assia Djebar ou Messaour Boulanouar, de nouvelles voix ont résonné.
Entrée libre et gratuite
Librairie Etudes Mirail – La Fabrique – Université Toulouse II Le -Mirail, 5 allées Antonio Machado 31058 Toulouse.

Rencontre du 27/03 : Mireille Bruyère, « Changer d’économie ! »

Mardi 27 mars 2012
18h à 19h30
Mireille Bruyère

Changer d’économie !
Nos propositions pour 2012
Les économistes atterrés
éd. Les Liens qui Libèrent

Dans le cadre des rencontres de la librairie Études Mirail, nous accueillons Mireille Bruyère, Maître de Confèrences en économie à l’Université de Toulouse-II, membre du conseil scientifique d’ATTAC France, membre de l’association Les Économistes Atterrés, pour présenter l’ouvrage : Changer d’économie! Nos propositions pour 2012, éd. LLL.
La rencontre sera animée par Geneviève Azam, Maître de Conférences en économie et chercheuse au GRESOC de l’Université Toulouse-II. Elle est par ailleurs militante écologiste et altermondialiste au sein de l’organisation ATTAC France.

« Ces chercheurs, universitaires […] se lancent dans des propositions de « politiques économiques alternatives » […] Nos « atterrés les égrainent en guise de conclusion de chapitres pédagogiques dont ils sont les auteurs avec pour points communs le « refus d’une globalisation au service de la finance », le rejet d’ « un modèle de développement (…) destructeur de ressources et de talents » et des « politiques de contre-révolution fiscale toujours au service des riches » ou de « l’industrialisation de la dette publique (…) utilisée comme un prétexte pour attaquer (…) les fondements même de l’État social ». Avec des différences entre économistes – c’est un des intérêts de l’ouvrage qui ne pratique pas l’exclusion – « substantielle », sur le rôle de la Banque centrale euroéenne par exemple, ou sur « les possibilités d’une croissance favorable aux équilibres écologiques ».
Comment les économistes atterrès veulent changer d’économie – Le Monde du 06/01/2012

Entrée libre et gratuite
Librairie Etudes Mirail – La Fabrique – Université Toulouse 2 Le-Mirail, 5 allées Antonio Machado 31058 Toulouse.

Rencontre du 22/03 : Jean-Michel Minovez, « L’industrie invisible », « La puissance du Midi »

Jeudi 22 mars 2012
12h45 à 14h

Jean-Michel Minovez présente :

L’industrie invisible
Les draperies du Midi XVIIe – XXe siècles
Essai sur l’originalité d’une trajectoire

Éditions CNRS
Paru le 29 février 2012

La puissance du Midi

Presses Universitaires de Rennes
Parution 5 avril 2012

 

Dans le cadre des « Rencontres de la librairie Études Mirail », nous accueillons le jeudi 22 mars de 12h45 à 14h, Jean-Michel Minovez, professeur à l’université de Toulouse 2 Le Mirail et chercheur à l’UMR 5136 FRAMESPA-CNRS, pour présenter ses deux derniers ouvrages, L’industrie invisible aux éditions du CNRS et La puissance du Midi aux Presses Universitaires de Rennes.
La rencontre sera animée par Rémy Pech, historien, membre permanent de l’UMR 5136 FRAMESPA-CNRS, ancien président de l’université Toulouse 2 Le Mirail.

La renommée des draps du nord de la France, d’Elbeuf, de Lille, de Reims ou de Sedan, leur domination et leur triomphe au XIXe siècle, semblent avoir occulté et rendu invisible l’industrie du sud du pays. Et pourtant, le Midi fut l’une des grandes régions industrielles françaises. À partir du XIIe siècle, en Languedoc, dans une partie de la Gascogne et des pays pyrénéens, la draperie joue un rôle économique majeur.
La Révolution va bouleverser cette géographie industrielle, faisant disparaître ou marginalisant progressivement les plus petites manufactures au cours du XIXe siècle. Parallèlement, d’autres territoires du textile émergent et se recomposent.
Dans le Haut-Languedoc, dans le Tarn et l’Ariège, des transformateurs de laine se développent discrètement. S’adaptant sans cesse, réformant progressivement leur appareil de production, tissant des relations avec de nombreuses entreprises, ils prendront la tête de la production française dans le cardé et le tissage d’habillement de la laine au XXe siècle.
En exploitant l’intégralité de la documentation, Jean-Michel Minovez rend enfin visibles ces industries longtemps ignorées et retrace des aventures manufacturières inédites. Un livre de référence, un exercice magistral d’histoire sur le temps long et une véritable découverte scientifique.

Entrée libre et gratuite

Librairie Études Mirail – La Fabrique
Université Toulouse II-le Mirail
5 allées Antonio Machado
31058 Toulouse
Tél :05.61.44.18.25
librairie.etudesmirail@gmail.com

Rencontre du 20/03 : Fabrice Corrons, autour de « Bruixa de dol »

Mardi 20 mars 2012
18h à 19h
Fabrice Corrons
Lectures trilingues (catalan, français, espagnol)
Autour de Bruixa de dol (Bruja de duelo / Sorcière en deuil)
Recueil de poèmes de Maria Mercè Marçal
Dans le cadre des « Rencontres de la librairie Etudes Mirail » nous accueillons, mardi 20 mars 2012 de 18h à 19h, Fabrice Corrons pour une lecture trilingue de poèmes de l’auteure catalane, Maria Mercè Marçal.
À travers une mise en bouche en langue originale (catalan) et dans les traductions espagnole et française, nous nous promènerons dans une forêt de mots et d’échos en vers qui expriment la rencontre entre l’héritage d’une millénaire tradition poétique catalane et la découverte des littératures féminines étrangères, et qui parlent de la révolte du corps-femme dans une société hétéronormée.
Maria-Mercè Marçal (Barcelone,1952-1998), figure rebelle de la culture catalane contemporaine, surtout connue comme poète, mais également comme enseignante, traductrice et critique littéraire, a placé toute son œuvre et un militantisme résolument féministe dans le champ culturel où elle a voulu explorer la signification de l’expérience féminine au sein de la société dans laquelle elle vit. Elle sut dénoncer le manque de représentation symbolique de cette expérience et s’attela à construire à partir de celle-ci une voix d’une grande puissance. Dès 1977, elle publie plusieurs recueils de poèmes – dont Bruixa de dol (1979) – le roman La passio segons Renée Vivien (1994), écrit de nombreux articles dans la presse catalane et traduit des auteures étrangères comme Colette, Marguerite Yourcenar et Leonor Fini.
Fabrice Corrons est Maître de Conférences au Département d’Études Hispaniques et Hispano-américaine et membre du Groupe de recherche LLA-CREATIS de l’Université Toulouse-II Le Mirail. Chercheur spécialisé dans le domaine du théâtre catalan, il est également traducteur, membre de la Cie les Anachroniques, et secrétaire de l’association Française des Catalanistes.
Entrée libre et gratuite
Librairie Etudes Mirail-La Fabrique-Université Toulouse II Le-Mirail, 5 allées Antonio Machado 31058 Toulouse

Calendrier des rencontres / mars 2012

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Jeudi 01/03/2012
12h45 à 14h
Marlène Coulomb-Gully
Présidente : le grand défi
Femmes, politique et médias
Paru le 18 janvier 2012
Editions Payot
Rencontre animée par Patrick Cabanel[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Regard des médias sur les femmes politiques, en particulier sur les candidates à l’élection présidentielle. A la fois révélateurs de l’imaginaire dominant et contribuant à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ?

[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

Marlène Coulomb-Gully lors d’une précédente rencontre à la librairie Études Mirail :



[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Jeudi 08/03/2012
13h30 à 15h
Franck Magloire
Présents
Paru le 5 janvier 2012
Editions du Seuil
Rencontre animée par Eline Tanis
En partenariat avec le Département de Lettres Modernes dans le cadre du Séminaire d’Isabelle Serça.[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Christophe Bedel est plongé dans le coma après un accident de voiture. Durant une seule journée de novembre, six personnages sont confrontés à ce drame : sa famille, une infirmière, le témoin de l’accident et le responsable de l’accident.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Mardi 13/03/2012
18h à 19h30
Franck Cochoy
Rencontre animée par Jean-Jacques Delfour
Deux ouvrages sont présentés :

De la curiosité. L’art de la séduction marchande.
Editions Armand Colin
Paru le 9 novembre 2011
[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]En disséquant les dispositifs techniques censés susciter la curiosité des publics pour mieux les capter, l’auteur propose une promenade sociologique dans un véritable cabinet de curiosités : campagnes de marketing, vitrine d’un magasin, teasing, datamatrix, packaging, abribus… La presse d’investigation et ses « unes » appétissantes sont aussi décryptées.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end][wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Sociologie d’un « curiositif »
Smartphone, code-barres 2D et self-marketing
Editions Le Bord De L’Eau
Paru le 16 novembre 2011
Rencontre animée par Jean-Jacques Delfour[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Datamatrix, QR-codes et autres flashcodes se multiplient, codes-barres bidimensionnels permettant d’accéder, à l’aide d’un smartphone, à l’Internet en mobilité. Ces rébus électroniques intriguent le consommateur tout en l’invitant à les décoder. L’auteur tente de prendre la mesure de la technologisation du commerce en dressant l’inventaire des dispositifs de ce type.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Jeudi 15/03/2012
12h45 à 14h
Laure Teuliéres et Sara Jabbar-Allen
Travailleurs venus d’ailleurs
Photographies et légendes de Gilles Favier et Sara Jabbar-Allen
Texte de Laure Teuliéres
Editions Le Rouergue
Paru le 9 mars 2011
L’exposition des photos de Sara Jabbar-Allen et Gilles Favier dans la Fabrique dès le 13 mars 2012[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Portraits d’ouvriers immigrés de la région Midi-Pyrénées, mais aussi de leurs descendants, sur trois générations, à travers des photographies et des récits de vie.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Mardi 20/03/2012
18h à 19h
Fabrice Corrons
Lectures trilingues (catalan, français, espagnol)
Autour de Bruixa de dol (Bruja de duelo/ Sorcière en deuil)
Recueil de poèmes de Maria Mercè Marçal
En partenariat avec le département d’Etudes Hispaniques et Hispano-Américaines / EA LLA-CREATIS
Université Toulouse 2[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]À travers une mise en bouche en langue originale (catalan) et dans les traductions espagnole et française, nous nous promènerons dans une forêt de mots et d’échos en vers qui expriment la rencontre entre l’héritage d’une millénaire tradition poétique catalane et la découverte des littératures féminines étrangères, et qui parlent de la révolte du corps-femme dans une société hétéronormée.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Jeudi 22/03/2012
12h45 à 14h
Jean-Michel Minovez
Présente deux ouvrages :

L’industrie invisible
Les draperies du Midi XVII- XX siècles
Essai sur l’originalité d’une trajectoire
Editions CNRS
Paru le 29 février 2012

La puissance du Midi
Presses Universitaires de Rennes
Parution mars 2012[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]La renommée des draps du Nord de la France, D’Elbeuf, de Lille, de Reims ou de Sedan, leur triomphe au XIX siècle semble avoir occulté l’industrie du sud du pays. Et pourtant, le Midi fut l’une des grandes régions industrielles françaises. Cet ouvrage de référence, en exploitant l’intégralité de la documentation sur quatre siècles, rend enfin visible ces industries longtemps ignorées et retrace avec brio des aventures manufacturières inédites.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Mardi 27/03/2012
18h à 19h30
Mireille Bruyère
Changer d’économie ! Nos propositions pour 2012
Les Économistes atterrés
Editions Les Liens qui Libèrent
Paru le 11 janvier 2012[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Programme économique pour les présidentielles composé de propositions organisées en grands thèmes : fiscalité, politique sociale, dettes, chômage, gouvernance des entreprises, réforme du système financier, rôle de l’Etat, etc. Parmi les économistes qui ont contribué à l’ouvrage : A. Orléan, B. Coriat, T. Coutrot ou encore F. Lordon.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]

 

[wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Jeudi 29/03/2012
12h45 à 14h
Adeline Grand-Clément
La fabrique des couleurs
Histoire du paysage sensible des Grecs anciens
(VIIIe – début du Ve s. av. n. è.)
Editions De Boccard
Paru le 20 décembre 2011
La rencontre sera animée par Jean-Pierre Albert.[/wpcol_1third] [wpcol_1third id= » » class= » » style= » »]Pourquoi, chez Homère, l’arc-en-ciel et la mer sont-ils pourpres ? Les grecs de l’époque archaïque se montraient-ils insensibles au bleu du ciel et au vert de la végétation ? Dans ce livre l’auteur invite à explorer les voies de cette différence, en tentant de reconstituer tout un plan du paysage sensible des grecs à savoir le lieu où interfèrent leurs façons de penser, de sentir et d’agir.[/wpcol_1third] [wpcol_1third_end id= » » class= » » style= » »][/wpcol_1third_end]