Conférence : Maurice Godelier, 19/03/2019

Maurice Godelier est un anthropologue français. Né en 1934 à Cambrai, il se distingue tant par une formation brillante (licencié en lettres modernes, en psychologie, agrégé de philosophie) que par une oeuvre majeure dans le domaine de l’anthropologie.

Maurice Godelier présente ce mardi 19 mars à l’Université Jean Jaurès une nouvelle conférence : « Questions et enjeux pour une science du social ».

Sans prétendre à une quelconque exhaustivité, voici une sélection d’ouvrages qui permettront à chacun d’appréhender son oeuvre.

 

 

La production des Grands Hommes
Maurice Godelier
Fayard
30,00e

Maurice Godelier a effectué chez les Baruya, société tribale de Nouvelle-Guinée, de fréquents et longs séjours à partir de 1967, alors que les principes de l’organisation traditionnelle de leur société étaient encore présents dans toutes les mémoires des Baruya. Il nous livre, dans cet ouvrage classique, une fascinante reconstitution de leur ancien mode de vie ainsi que l’analyse des transformations qui ont suivi l’instauration de l’ordre colonial, l’arrivée du marché et de l’argent, celle des missionnaires et du christianisme. On y voit cette petite société, productrice de Grands Hommes, s’intégrer peu à peu dans le nouvel ordre mondial.

 

 

L’idéel et la matériel. Pensée, économie, sociétés
Maurice Godelier
Fayard
23,00e

Ce livre part d’un fait et d’une hypothèse. Le fait : contrairement aux autres animaux sociaux, les hommes ne se contentent pas de vivre en société, ils produisent de la société pour vivre ; au cours de leur existence ils inventent de nouvelles manières de penser et d’agir sur eux-mêmes comme sur la nature qui les entoure. Ils produisent donc de l’histoire, l’Histoire.(…) .

 

 

L’énigme du don
Maurice Godelier
Fayard
23,40e

Cet ouvrage évalue le rôle et l’importance du don dans le fonctionnement des sociétés et dans la constitution du lien social. Un terrain jadis défriché par Marcel Mauss et que Maurice Godelier examine dans une perspective nouvelle : analysant les choses qu’on donne à partir des choses qu’on se doit de garder – au premier rang desquelles figurent les objets sacrés -, il montre que l’on peut tout à la fois donner un objet et le garder, et fait apparaître ce qui est enfoui en lui : l’imaginaire associé au pouvoir.

 

 

Au fondement des sociétés humaines. Ce que nous apprend l’anthropologie
Maurice Godelier
Albin Michel
20,30e

Cet essai récapitule les étapes de la pensée anthropologique développée par l’auteur depuis 50 ans, indiquant que la société se constitue autour de la transmission, qu’elle n’est pas fondée sur la parenté mais sur le politico-religieux, qu’il faut plus qu’un homme et une femme pour faire un enfant, et enfin l’idée que la sexualité humaine est fondamentalement asociale.

 

 

Lévi-Strauss
Maurice Godelier
Seuil
26,00e

Analyse critique de l’oeuvre de l’anthropologue par son ancien maître-assistant au Collège de France. M. Godelier reprend les sujets d’études majeurs de C. Lévi-Strauss (la parenté, les mythes et la pensée mythique, l’art, etc.) afin de souligner la richesse du travail accompli, de mettre au défi sa puissance théorique et de tenter d’en dépasser les contradictions.

 

 

L’imaginé, l’imaginaire & le symbolique 
Maurice Godelier
CNRS Editions
19,00e

L’anthropologue s’interroge sur la nature et le rôle de l’imaginaire et du symbolique dans les sociétés. En permettant aux humains de signifier ce qu’ils pensent et ce qu’ils font, le symbolique déborde la pensée pour mobiliser le réel. Il constitue en cela une composante sociale fondamentale et un aspect essentiel du mode d’existence proprement humain.

 

La pratique de l’anthropologie : du décentrement à l’engagement
Maurice Godelier
Presses Universitaires de Lyon
10,00e

Dans cet entretien issu d’un débat organisé à Lyon en 2014 dans le cadre du festival Mode d’emploi, l’anthropologue évoque tour à tour sa formation, ses observations de terrain, les outils qu’il a affiné au cours de ses enquêtes et l’usage de ses travaux dans les débats sociaux et politiques contemporains comme le mariage ou la gestation pour autrui.

Suivre Jésus et faire du business. Une petite société tribale dans la mondialisation
Maurice Godelier
Editions Thierry Marchaisse
17,90e

L’anthropologue raconte les circonstances qui l’ont amené à travailler sur la société baruya dans les années 1960 et à suivre les changements intervenus depuis dans cette tribu de Nouvelle-Guinée. Leur histoire offre un exemple particulièrement suggestif des effets conjoints du christianisme et du capitalisme mondialisé. On peut y lire en miniature les caractéristiques de notre monde.