Correspondance 1950-1983
Brassaï et Roger Grenier
Editions Gallimard
28€

Brassaï est arrivé à Paris en 1924 pour devenir peintre. Mais ce sont ses errances nocturnes avec ses amis artistes qui l’ont métamorphosé en photographe, aidé par les conseils de son compatriote André Kertész, le premier à prendre des photos de nuit. En 1932, il publie l’album Paris de nuit qui lui apporte aussitôt la célébrité, il collabore à la revue surréaliste Le Minotaure et rencontre Picasso dont il photographie les sculptures au château de Boisgeloup.

 

Correspondance 1944-1959
Albert Camus et Maria Casarès
Editions Gallimard
32.50€

Le 19 mars 1944, Albert Camus et Maria Casarès se croisent chez Michel Leiris. L’ancienne élève du Conservatoire, originaire de La Corogne et fille d’un républicain espagnol en exil, n’a que vingt et un ans. Elle a débuté sa carrière en 1942 au Théâtre des Mathurins, au moment où Albert Camus publiait L’Étranger chez Gallimard. L’écrivain vit alors seul à Paris, la guerre l’ayant tenu éloigné de son épouse Francine, enseignante à Oran. Sensible au talent de l’actrice, Albert Camus lui confie le rôle de Martha pour la création du Malentendu en juin 1944. Et durant la nuit du Débarquement, Albert Camus et Maria Casarès deviennent amants.

Les troubadours
Michel Zink
Editions Perrin
9.50€

Les troubadours sont, au XIIe siècle, les auteurs, immensément admirés, des plus anciennes chansons d’amour composées dans une des langues nouvelles de l’Europe, la langue d’oc. Le tremblement du désir et celui de la crainte, la ferveur et la frustration, la jalousie et la jouissance, tout cela ils l’ont dit de façon si nouvelle et si intense que leurs chansons résonnent encore dans les mots d’amour d’aujourd’hui.

 

 

Edward Said, le roman de sa pensée
Dominique Eddé
Editions La fabrique
15€

Ce livre traite de la pensée d’Edward Said à travers son imaginaire et sa vie. Emergent au fil des pages les motifs subjectifs de ses choix intellectuels, leur part de cohérence, d’ambivalence, de mixité revendiquée. On y voit comment Said a organisé la rencontre de l’oral et de l’écrit, du classicisme et de l’excentricité, de l’histoire et de l’actualité, de l’effort et du plaisir, comment il a inventé un style. A l’opposé du savoir cloisonné des “experts”, il a construit et imposé le sien en tissant les liens qui défendent les différences et les droits au sein d’une vision universelle.

L’énigme Tolstoïevski
Pierre Bayard
Editions de minuit
16.50€

Si tout grand créateur est une énigme, aucun ne l’est autant que le célèbre écrivain russe Léon-Fiodor Tolstoïevski.
Qui mieux que cette personnalité multiple, auteur de romans aussi diffé­rents qu’Anna Karénine et Crime et châtiment, ou Les Frères Karamazov et Guerre et paix, peut nous aider, en nous entraînant dans les profondeurs de l’âme slave, à résoudre la question principale de toute réflexion sur le psychisme : pourquoi suis-je plusieurs ?

 

Le conte populaire français, contes merveilleux
Josiane Bru et Bénédicte Bonnemason
Editions Les presses universitaires du midi
25€

Ces grands récits initiatiques que sont les contes merveilleux, supports privilégiés d’un imaginaire commun et de représentations sous-jacentes dans l’inconscient collectif, sont constamment recréés par les artistes contemporains de la parole, de l’image ou du geste tout comme par les écrivains. Ce livre invite à redécouvrir – autant qu’à interroger – cette part énigmatique du patrimoine immatériel de nos sociétés.

 

 

Inventaires d’inventions
Eduardo Berti
Editions La contre allée
24€

Quelque part entre le fameux Catalogue des objets introuvables de Carelman, et le Dictionnaire des lieux imaginaires de Manguel, Eduardo Berti et le collectif Monobloque s’émerveillent de multiples inventions dont recèle la littérature comme le pianocktail de Boris Vian, le Baby HP du mexicain Juan José Arreola, le GPS sentimental d’Hervé Le Tellier et bien d’autres…

 

 

Autobiographie et homosexualité en France au XIXème siècle
Philippe Lejeune
Editions de la Sorbonne
3€

Extrait d’une revue ou d’un ouvrage relié à part en un petit livret. Destiné habituellement à faire connaître un article récemment publié, la collection détourne l’usage et la fonction du tiré à part pour inviter à la (re)découverte d’un texte. En lieu et place du traditionnel mot d’accompagnement de l’auteur, Clive Thomson partage ici, dans une courte présentation, son expérience de lecture de : « Autobiographie et homosexualité en France au XIXe siècle » de Philippe Lejeune.

Essais littéraires & correspondances