Juin 2019 / Une sélection éclectique

Vous trouverez ici : nos lectures adorées, de la philosophie, une biographie, de la littérature anglo-saxonne, allemande et de la science-fiction. Régalez-vous !

LE COUP DE COEUR DU LIBRAIRE

A l’état de nature
Damon Knight
Ed. Le passager clandestin
10,00e

Les grandes Villes ont englouti les petites, comme les insectes mangent leur propre corps quand la nourriture vient à manquer. Maintenant, les choses sont allées trop loin et toi, tu crois qu’il ne s’agit que d’une nouvelle crise, mais tu te trompes. C’est la fin.

LE RESUME La force de cette oeuvre réside dans sa clairvoyance, dans l’intuition de l’auteur à entrevoir les problèmes globaux et monstrueux qu’allaient engendrer le progrès technique incontrôlé, le désintéressement de la nature, la perte de communication et de relation avec le monde vivant qui nous entoure.

LE MOT DU LIBRAIRE Si Damon Knight avait surpris avec Le Royaume de Dieu et la force de ses idées, il conquiert avec A l’Etat de Nature et la puissance de ses convictions. Une oeuvre humaniste et visionnaire.

 

L’OVNI littéraire du mois qu’on a adoré :

Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle
Rohan O’grady
Monsieur Toussaint Louverture
300 pages
17,50e

LE MOT DU LIBRAIRE Captivante, malicieuse, sombre et souvent drôle, Et c’est comme ça qu’on a décidé de tuer mon oncle est l’histoire étonnante de deux enfants ordinaires qui conspirent pour accomplir un meurtre extraordinaire.

Ce récit en avance sur son temps, à la morale dérangeante, nous montre que l’horreur peut être moquée, que la mort peut être réjouissante et que loin d’être malsain, l’humour noir est un des meilleurs remèdes qui soit. OEuvre intelligente, à l’écriture foisonnante, impossible à lâcher, elle se révèle un peu plus à chaque lecture et remettra en question toutes vos certitudes.

 

Ma vie et moi
Judith Schlanger
Ed. Hermann
158 pages
18,50e

LE RESUME Chacun de nous souhaite vivre une existence heureuse qui lui ressemble, chacun espère pouvoir se réaliser dans son aventure personnelle, et chacun pense avoir le droit d’être content de sa vie. Au fond, nous séparons mal notre identité de notre vie. Pourtant, nous n’adhérons pas à tout moment à ce qui nous arrive. Et nombreux sont ceux à qui les circonstances historiques imposent une expérience destructrice et déroutante qu’ils subissent sans pouvoir se reconnaître en elle. Ce que ces personnes traversent est bien leur expérience de vie, mais elles n’ont pas nécessairement le sentiment que celle-ci reflète leur être profond. D’où la question qui nous concerne tous : comment mon identité se confond-elle (ou non) avec mon récit de vie ? En quel sens suis-je mon scénario existentiel ? En quel sens mon identité excède-t-elle ma vie ?

 

Louise Bourgeois. Femme-couteau
Marie-Laure Bernadac
Ed. Flammarion
521 pages
21,99e

LE RESUME Louise Bourgeois est par excellence la femme-couteau, la femme sculpteur, celle qui découpe, tranche, cisaille, mais aussi celle qui incarne l’ambivalence féminin-masculin : la protection et la menace, la fragilité et la force, la tendresse et la violence. Née en 1911 à Paris, et ayant vécu à New York de 1938 jusqu’à sa mort en 2010, elle est devenue, après une reconnaissance tardive, l’une des artistes les plus emblématiques du XXe siècle. Son oeuvre polymorphe, composée de peintures, gravures, dessins, sculptures, installations, est profondément autobiographique et échappe à toute classification esthétique. L’oeuvre s’appuie sur les archives personnelles inédites de l’artiste, ses journaux intimes, sa correspondance, ses écrits psychanalytiques, ainsi que sur ses interviews et des entretiens avec ses proches.

 

Canyons
Samuel Western
Ed. Gallmeister
224 pages
14,99 pages

LE RESUME Idaho, 1970. Ward Fall, sa petite amie Gwen, et Eric, le frère jumeau de cette dernière, partent chasser sous un ciel d’azur. La vie semble sourire à ces trois jeunes gens insouciants, à peine sortis de l’adolescence. Mais par un coup cruel du destin Ward tue accidentellement Gwen et anéantit ainsi à tout jamais leur avenir. Vingt-cinq ans plus tard, Ward, abîmé par l’alcool et hanté par le passé, recroise la route d’Eric. Sa rage intérieure a consumé son talent de musicien et a fait le vide autour de lui. Le moment est désormais venu pour chacun d’affronter ses démons, et Ward invite Eric à une partie de chasse dans son ranch au pied des Bighorn Mountains. Les deux hommes se préparent alors à une nouvelle expédition : Ward espère y trouver sa rédemption, Eric sa vengeance.

 

Rosewater
Tade Thompson
Ed. J’ai Lu
379 pages
19,00e

LE RESUME Nigeria, 2066. La ville de Rosewater a poussé comme un champignon autour d’un biodôme extraterrestre mystérieusement apparu quelques années plus tôt et qui, depuis, suscite de nombreuses interrogations parmi la communauté internationale. Les habitants de Rosewater, eux, se fichent bien du comment et du pourquoi, tant que le dôme continue de dispenser ses guérisons miraculeuses lors de son ouverture annuelle. Karoo vit dans cette cour des miracles. Officiellement, il travaille comme agent de répression de la cyberfraude, mais il est aussi un membre du S45, une officine d’Etat chargée de missions plus ou moins discrètes qui l’a recruté en raison de ses pouvoirs psychiques, sans doute acquis au contact du dôme. Mais aujourd’hui, ses talents font de lui une cible…

 

 

Le Goût des pépins de pommes
Katharina Hagena
Ed. LGF/Livre de poche
286 pages
6,60e

LE RESUME A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu’elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l’entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes. Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l’oubli.