SÉLECTION DE RENTRÉE 2019 / SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

C’est la rentrée, on est bien contents de vous retrouver ! Pour l’occasion, Etudes vous a concocté deux sélections d’ouvrages. On vous présente ici celle en sciences humaines et sociales.

SÉLECTION SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

 

L’arbre-monde
Richard Powers
10/18
540 pages
22,00e

LE RESUME Richard Powers embrasse un sujet aussi vaste que l’univers : celui de la nature et de nos liens avec elle. Après des années passées seule dans la forêt à étudier les arbres, la botaniste Pat Westerford en revient avec une découverte sur ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres. Autour d’elle s’entrelacent bientôt les destins de neuf personnes qui peu à peu vont converger vers la Californie, où un séquoia est menacé de destruction. Au fil d’un récit aux dimensions symphoniques, Richard Powers explore ici le drame écologique et notre égarement dans le monde virtuel. Son écriture généreuse nous rappelle que, hors la nature, notre culture n’est que « ruine de l’âme ».

 

Ça commence par moi – Soyons le changement que nous voulous voir dans le monde
Julien Vidal
Ed. Seuil
304 pages
14,90 pages

LE RESUME Et si nous avions déjà les solutions pour changer le monde ?  » Oui, nous avons tous un rôle à jouer dans la préservation de notre planète. Oui, nous pouvons donner du sens à notre vie et agir pour que chaque être humain vive décemment. Je veux prouver que participer à la construction d’un monde meilleur, c’est possible, même pour le monsieur Tout-Le-Monde que je suis. Je vais partager ce vécu en toute transparence, en racontant les joies et les galères, les victoires et les échecs. Et si je me lance dans cette démarche, c’est surtout parce que j’ai envie d’être heureux. C’est parti, changer le monde, ça commence par moi ! « .

 

 

Lettre à la Terre
Geneviève Azam
Ed. Seuil
180 pages
17,00e

LE RESUME Serions-nous accablés par les données chiffrées des désastres écologiques, soumis à l’administration des catastrophes et aux mirages d’un capitalisme vert, privés de notre univers sensible, au point d’assister passivement à une histoire  » sans nous  » et sans  » nous « , à un exil sans retour ? En disant l’effroi, les attachements réciproques, les histoires communes et les lueurs d’un soulèvement éthique et politique pour défendre son altérité et les mondes qu’elle abrite. La Terre se rebelle. Elle menace, elle déjoue les  » lois  » de l’économie et sabote les projets d’une illusoire toute-puissance.

 

Les origines du populisme : enquête sur un schisme politique et social
Yann Algan, Elizabeth Beasley, Daniel Cohen, Martial Foucault
Ed. Seuil
190 pages
14,00e

LE RESUME Le populisme est le produit de deux secousses telluriques. Premier séisme : la montée d’un immense ressentiment contre les partis et institutions politiques. Face à l’échec de la droite et de la gauche à contenir les excès du capitalisme, la radicalité « anti-système » a brisé les compromis que l’un et l’autre camps étaient parvenus à édifier. Deuxième séisme : la fin de la société de classes, au profit d’une société d’individus pensant leur position sociale en termes subjectifs. Une nouvelle polarité en résulte, qui sépare les « confiants » des « méfiants » envers autrui.

 

Des hommes justes – Du patriarcat aux nouvelles masculinités
Ivan Jablonka
Ed. Seuil
448 pages
22,00e

LE RESUME Comment empêcher les hommes de bafouer les droits des femmes ? En matière d’égalité entre les sexes, qu’est-ce qu’un « mec bien » ? Il est urgent aujourd’hui de définir une morale du masculin pour toutes les sphères sociales : famille, entreprise, religion, politique, ville, sexualité, langage. Parce que la justice de genre est l’une des conditions de la démocratie, nous avons besoin d’inventer de nouvelles masculinités : des hommes égalitaires, en rupture avec le patriarcat, épris de respect plus que de pouvoir. Juste des hommes, mais des hommes justes.

 

 

Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants 
Sous la direction de Bernard Lahire
Ed. Seuil
1229 pages
27,00e

LE RESUME Naissons-nous égaux ? Des plus matérielles aux plus culturelles, les inégalités sociales sont régulièrement mesurées et commentées, parfois dénoncées. Mais les discours, qu’ils soient savants ou politiques, restent souvent trop abstraits. Cet ouvrage éclaire les mécanismes profonds de la reproduction des inégalités dans la société française contemporaine, et apporte ainsi des connaissances utiles à la mise en oeuvre de véritables politiques démocratiques.